Témoignages

Reportages

Santé des aidants

Exporter en PDF

Des aidants témoignent

“Vous vous occupez de votre enfant à temps plein, mais il faut aussi, alors que vous travaillez, l’emmener chez l’ergothérapeute, chez l’orthophoniste, chez le kiné, aller voir le psychomotricien, et c’est toutes les semaines, les mêmes rendez-vous. C’est en soi compliqué, mais quand vous travaillez, vous faites comment ? Il faut trouver les relais, aller trouver les baby-sitters qui vont garder un enfant qui va hurler parce qu’il arrive dans un endroit différent. C’est très compliqué. A cela s’ajoute en plus la tonne de papiers à remplir pour avoir des droits”.


 

Ce sont aujourd’hui près de 8,3 millions de personnes en France qui accompagnent au quotidien un proche en situation de maladie ou de handicap.Être aidant est une relation unique à l’Autre, et peut constituer une expérience significative.Pour autant, certains aidants témoignent de leurs difficultés vis-à-vis de cee situation, et de leur impact que cee implication peut avoir sur leur santé !

Les principaux éléments de charge qui augmentent les risques sur la santé de l’aidant :

  • Les conséquences des troubles du comportement des personnes atteintes de maladies neurodégénératives sont un facteur de stress important pour l’aidant,
  • Le niveau de dépendance de la personne aidée est un facteur important de fragilisation de l’aidant. Pour les personnes âgées, elle est mesurée en Groupe Iso Ressources (GIR, calculés sur dix variables d’activité corporelle et mentale. 1 = dépendance très forte, à 6 = faible diminution d’autonomie) – ou bien compensée par les aides humaines de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH),
  • Le genre : les aidantes, à caractéristiques identiques, ont une charge ressentie plus forte, notamment celles appartenant à la “génération pivot” (tranche d’âge 40 – 60 ans faisant face en même temps à l’éducation des enfants et la perte d’autonomie des parents). Dans le cas de la maladie d’Alzheimer; ce sont les épouses qui gardent le malade le plus longtemps à domicile,
  • Le niveau de vie, l’isolement,
  • La multiplicité des tâches effectuées est un facteur important du degré de charge

Cliquez ici pour consulter le guide conseils_sante_aidants.pdf

♦ Des interlocuteurs à solliciter

Evoquer sa situation avec son médecin traitant

Dans une optique de prévention ou dès les premiers signaux d’alarme, il est important de signifier à votre médecin traitant votre situation d’aidant, en lui précisant tout ce qu’elle implique en terme de responsabilités, de contraintes, de difficultés et d’impacts. Il pourra ainsi en tenir compte dans votre suivi médical.

Faire le point sur la situation du proche

Les différentes aides possibles (humaines, techniques, financières) ont-elles été mises en place ?
Pour le savoir, des professionnels sont à votre disposition pour répondre, vous orienter et vous accompagner dans la mise en oeuvre de solutions adaptées.

Etre accompagné en tant qu’aidant

Si vous le souhaitez ou si vous en éprouvez le besoin, vous pouvez vous aussi être accompagné en tant qu’aidant. Une palette d’actions ont été mises en oeuvre sur les territoires à destination des aidants :

DES DISPOSITIFS A MOBILISER, cliquez ici

Des dispositifs à mobiliser Une diversité de dispositifs existe pour trouver des réponses adaptées à vos besoins.

Des dispositifs ouverts à tous
  • Les bilans de santé gratuits proposés par la CPAM : il est  possible pour tous d’en bénéficier tous les 5 ans.
  • La ligne Santé Info Droits au 01 53 62 40 30 Proposée par le Collectif Inter-associatif Sur la Santé, cette ligne donne la possibilité à toute personne, aidants compris, d’être informée et orientée sur les questions juridiques ou sociales liées à la santé.
  • Les Ateliers Santé des Aidants sont des temps d’échanges et de mise en pratique autour de l’impact de la relation d’aide sur votre santé. Pour voir si des Ateliers Santé des Aidants sont proposés près de chez vous, consultez notre carte interactive.

 

Des dispositifs spécifiques
  • Pour ceux qui accompagnent un proche atteint de la pathologie d’Alzheimer ou apparentée, n’hésitez pas à solliciter le suivi médical des aidants qui consiste en une consultation annuelle pour faire un bilan de santé général avec une analyse de sa contribution auprès de son proche (notamment les moyens mis en place aides médico-sociales et financières) et proposer le cas échéant un accompagnement plus personnalisé.
  • Pour ceux qui accompagnent un proche ayant une pathologie chronique, il existe la  Visite Longue (3h) réalisée par le médecin traitant au domicile du patient en présence des aidants. Dans le cadre de cette consultation il est prévu de prendre en compte les aidants en les informant sur les structures d’aide, les questions de protection juridique du patient et le repérage de l’épuisement.
  • Pour les aidants retraités, les Centres de prévention Agirc-Arrco peuvent constituer une ressource précieuse. Ils proposent différents ateliers, parcours et bilans permettant de prendre soin de sa santé.

 

Pour en savoir +

Page en construction


Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 35 rue Paul Bert I CS 10509 I 44105 NANTES CEDEX 4
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom