Témoignages

Reportages

Soutiens à domicile

Exporter en PDF

Des aidants témoignent

« Moi, je prends ma mère chez moi quinze jours par mois mais j’habite loin, à 800 km, et elle n’est pas toujours très contente parce que ce n’est plus son milieu habituel, elle ne retrouve plus ses repères. L’autre moitié du mois, elle reste chez elle mais comme elle a la maladie d’Alzheimer, c’est vital pour moi de savoir qu’il y a des professionnels qui passent plusieurs fois par jour pour lui faire son ménage, surveiller qu’elle prenne bien son traitement, voir si elle n’est pas tombée ou si elle n’a pas laissé le gaz ouvert. Ils sont comme mes yeux et mes oreilles, il faut que je puisse totalement me reposer sur eux, leur faire totalement confiance, pouvoir les joindre à tout moment ».

 

« Mon mari, il adorait jouer aux échecs. Depuis qu’il a cette maladie qui a commencé quand il avait un peu plus de 50 ans, il ne peut pas sortir. Moi je voudrais trouver des gens qui puissent venir jouer avec lui, le stimuler intellectuellement ».

 

« Je n’ai pas besoin que quelqu’un vienne faire mon ménage, je suis capable de le faire. Je préfèrerais que mon fils qui est handicapé mental soit accompagné pour aller par exemple voir un film, faire une activité à l’extérieur parce qu’il n’a pas d’amis en dehors de son établissement et lorsqu’il est chez nous, il s’ennuie ».


Des aides humaines professionnelles et des aides techniques

Il existe de nombreux services et intervenants qui peuvent proposer des aides professionnelles au domicile de personnes en situation de handicap (enfants, adultes), ou au domicile de personnes âgées en perte d’autonomie. Il peut s’agir d’aides proposées par des services infirmiers (les SSIAD), des orthophonistes, des kinésithérapeutes, des travailleurs sociaux (SAVS, SAMSAH), des éducateurs, des enseignants, des psychologues (SESSAD), des ergothérapeutes, des conseillers en gérontologie, des auxiliaires de vie sociale, des aides ménagères…

Les interventions humaines à domicile se font en journée mais sont possibles parfois aussi la nuit, à travers des gardes de nuit, ou des gardes itinérantes par exemple.

Ces aidants professionnels apportent donc un soutien direct important aux personnes âgées ou en situation de handicap, mais également aux aidants familiaux (que ces derniers soient proches ou éloignés géographiquement de la personne aidée), car ils les rassurent par leur présence auprès de la personne aidée, leurs compétences, la veille et la protection qu’ils peuvent apporter.

Mais le soutien humain à domicile est souvent apporté aussi (et parfois seulement) par un ou plusieurs aidants proches (donc par un ou plusieurs aidant(s) familial(aux)). Dans certaines circonstances, des aidants peuvent être dédommagés ou salariés au regard de leur temps de présence et d’accompagnement. Pour en savoir plus sur cette question, cliquez ici.

Il existe enfin des aides techniques (conseils en adaptation du logement, travaux d’aménagements, matériel adapté, domotisation, téléassistance) pour aménager et sécuriser le cadre de vie de la personne en situation de handicap ou âgée et en perte d’autonomie.

FINANCER CES AIDES : cliquez ici

Les actes de soins au domicile qui sont prescrits par les médecins sont pris en charge, pour leur majorité, à 100% par la sécurité sociale.

Pour contribuer au financement des aides humaines (hors services de santé), y compris pour dédommager ou salarier un aidant familial et pour financer des aides techniques ou des aménagements, des soutiens financiers existent. Ils sont versés au bénéfice des personnes handicapées ou âgées et en perte d’autonomie en fonction de leur niveau de handicap ou de perte d’autonomie notamment. Les principaux soutiens financiers sont :

  • PCH (Prestation de Compensation du Handicap) pour enfants ou adultes en situation de handicap (qui répondent aux critères d’attribution),
  • APA (L’Allocation Personnalisée Autonomie) pour les personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie (qui répondent aux critères d’attribution).

 

Pour en savoir +

♦ Pour aider les familles et en particulier les aidants à mettre en place les aides nécessaires, des professionnels sociaux apportent un accompagnement administratif et social global :
  • CLIC (Centres Locaux d’Information et de Coordination gérontologique pour les personnes de plus de 60 ans et leur entourage)  www.loire-atlantique.fr
  • Délégations PA/PH sur la Loire-Altantique : Consultez www.loire-atlantique.fr
  • MDPH Maison Départementale pour les Personnes en situation de Handicap : accueil.mdph@loire-atlantique.fr www.mdph.fr
    • NANTES : Rond Point Forum d’Orvault, 300 route de Vannes – BP 10147 – 44701 Orvault cedex 1 – 08 00 40 41 44 (n° vert) – 02 28 09 40 50
    • SAINT-NAZAIRE : 12, place Pierre Sémard – 44600 Saint-Nazaire – 02 49 77 41 21

FICHE facile à lire MDPH

 

♦ Des organismes et services :
  • CAF (Caisse d’Allocations Familiales) : 22 rue de Malville – 44937 Nantes cedex 9 – 08 10 25 44 10 – Liste de tous points d’accueil de la CAF, cliquez ici.
  • MSA Loire Atlantique / Vendée (Mutualité Sociale Agricole) : 2 Impasse de l’Espéranto – 44800 Saint-Herblain –     02 51 36 88 88 – Liste des points d’accueil de la MSA, cliquez ici.
  • CPAM (Caisse Primaire d’Assurance Maladie) : 9 rue Gaëtan Rondeau – 44958 Nantes cedex 9 – 0811 70 36 46 – Lieux d’accueil de la CPAM 44, cliquez ici.
  • CARSAT : 2 place de Bretagne – 44932 Nantes cedex 9 – 09 71 10 39 60 – cliquez ici.
  • PARTICULIER EMPLOI : réseau de services pour rendre plus facile l’emploi à domicile : 1 rue du Général de Bollardière – 44200 Nantes. 09 72 72 72 76. particulieremploi.fr

PEUVENT EGALEMENT ETRE CONTACTES : cliquez ici

  • Le Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de la commune,
  • Les services sociaux hospitaliers,
  • La caisse de protection sociale des régimes spéciaux (CARMI, RSI…),
  • La caisse de retraite complémentaires (AGIRC-ARRCO) et des organismes de prévoyance,
  • La mutuelle,
  • Le service d’accompagnement social lorsqu’il y a un travailleur social au sein de l’équipe des professionnels (SAVS, SAMSAH…),
  • Les établissements pour personnes âgées Dépendantes (EPHAD),
  •  Les services et fédérations de services à domicile (UNA, ADMR…),
  • Des services spécialisés autour d’une maladie ou d’un handicap : par exemple, service régional de l’AFM (maladies neuromusculaires), …
  • Des organismes qui proposent des aides pour l’habitat, les vacances…
  • Les associations de soutien aux familles (de personnes en situation de handicap ou âgées dépendantes) peuvent aussi apporter une information très précieuse sur les soutiens financiers existants et informer, conseiller, guider les aidants grâce à l’expérience de leurs adhérents.

– Aides humaines à domicile
– Services d’Accompagnement Médico-Social pour Adultes Handicapés (SAMSAH)
– Services d’Accompagnement à la Vie Sociale (SAVS)
– Coordination des intervenants
– Accompagnement administratif et social des aidants familiaux
– Services de soins infirmiers à domicile (SSIAD)
– Présence de nuit
– Portage des repas
– Téléassistance
– Equipes Spécialisées Alzheimer
– Conseils aménagement du domicile

Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 35 rue Paul Bert I CS 10509 I 44105 NANTES CEDEX 4
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom