Témoignages

Reportages

– Aides aux vacances

Exporter en PDF

La spécificité de certaines formes de handicap ou les situations de dépendance, les difficultés financières rencontrées par des aidants, leur niveau de fatigue (…), le besoin de soins y compris sur des lieux de vacances font que les aidants partent moins que les autres en vacances.

Pour permettre aux personnes handicapées (enfants, adultes), aux personnes âgées en perte d’autonomie et/ou aux aidants familiaux de partir en vacances, des associations (de soutien aux familles et aux personnes handicapées ou malades), des CCAS, des organismes spécialisés dans l’organisation de vacances, proposent des séjours adaptés : APF Evasion, séjours de repos et de répit de France Alzheimer… Par ailleurs, des organismes financent des séjours ou contribuent au financement de centres de vacances pour aider les familles (dont celles touchées par un handicap ou une dépendance) à accéder à des lieux de repos : Vacances Ouvertes, VACAF…


♦ Pour les personnes handicapées (enfants, adultes) :

Pour les parents d’enfants handicapés qui perçoivent l’Allocation pour l’Education d’un Enfant Handicapé (AEEH) et un de ses compléments, il est possible, lors de sa mise en place ou au moment d’une demande de révision, d’intégrer des dépenses de vacances liées au handicap de l’enfant.
Pour les enfants, adolescents ou adultes qui bénéficient de la Prestation de Compensation du Handicap (PCH), il est également possible, lors de la mise en place de la PCH ou au moment d’une demande de révision, de comptabiliser le temps de présence d’une tierce personne dans le volet aides humaines (du plan personnalisé de l’évaluation), et/ou de prévoir le coût des transports dans le volet « surcoûts liés aux transports ». Enfin les dépenses liées aux vacances même, peuvent être prises en compte dans le volet « frais exceptionnels et charges spécifiques ».

 

Pour en savoir +

  • MDPH Maison Départementale des Personnes en situation de Handicap : accueil.mdph@loire-atlantique.fr www.mdph.fr
    • NANTES : Rond Point Forum d’Orvault, 300 route de Vannes – BP 10147 – 44701 Orvault cedex 1 – 08 00 40 41 44 (n° vert) – 02 28 09 40 50
    • SAINT-NAZAIRE : 12, place Pierre Sémard – 44600 Saint-Nazaire – 02 49 77 41 21

LES AIDES DE L'ANCV (Association Nationale des Chèques Vacances) / cliquez ici

L’Agence Nationale des Chèques Vacances propose à la fois des chèques vacances directement auprès de salariés, mais aussi des aides au financement de séjours adaptés pour des personnes en situation de handicap. « Créé en 1982 pour permettre à la majorité de partir en vacances, le Chèque-Vacances entre dans le cadre de la politique sociale de l’ANCV. Il est un outil de lutte contre toute forme d’exclusion. Les excédents de gestion générés par leur commercialisation sont redistribués au profit de l’aide au départ en vacances des publics défavorisés (familles monoparentales, personnes âgées et handicapées, jeunes précaires, etc.) » (Source : site internet : www.ancv.com). L’aide de l’ANCV en faveur des personnes handicapées est versée directement à un établissement qui accueille des personnes handicapées, à un organisme social, une mairie…

  • Pour en savoir plus sur cette aide de l’ANCV : www.ancv.com.

LES AIDES DE LA CAF 44 cliquez ici

Vous souhaitez partir en vacances, la Caf vous aide

La Caf vous verse l’Aide aux vacances familiale (Avf) si vous partez en vacances ensemble ou l’Aide aux vacances enfants (Ave) si vous envoyez votre enfant en colonie ou en camp, sous réserve de votre quotient familial.

Si vous êtes concerné, vous serez informés début février par mail ou par courrier.

 

♦ Vous partez en vacances en famille

Vous devez réserver votre séjour en France métropolitaine, dans un centre ayant reçu le label «Vacaf». Ce label garantit la qualité de l’accueil et du service. Il peut s’agir d’un camping, d’un mobil home, à la mer, à la montagne… vous avez le choix.

  • Votre quotient ne dépasse pas 350 euros, la Caf prend en charge 75% du coût du séjour (95% si votre enfant est handicapé).
  • Votre quotient est compris entre 351 et 500 euros, la Caf prend en charge 50% du coût du séjour (75 % si votre enfant est handicapé).
  • Votre quotient est compris entre 501 et 650 euros, la Caf prend en charge 25% du coût du séjour (55 % si votre enfant est handicapé).

L’aide est plafonnée par an à 1 200 euros et 1 800 euros, si vous avez un enfant porteur de handicap et recevez l’Aeeh pour lui.

A retenir : Cette aide est limitée à 15 jours/14 nuits que vous pouvez prendre en 2 fois (au minimum 8 jours/7 nuits au même endroit).

Comment faire pour réserver ? Quand votre choix est fait, contactez le responsable de centre choisi. Il calculera le montant exact de votre Avf à partir du coût du séjour. Seul votre numéro allocataire est nécessaire. Pour confirmer votre réservation, vous devrez verser des arrhes (une avance) au centre. Vous réglerez le solde restant à votre charge au début de votre séjour.

♦ Votre enfant part seul en camp ou en colonie
  • Si votre quotient ne dépasse pas 350 euros, la Caf prend en charge 80 % du coût du séjour.
  • Si votre quotient est compris entre 351 et 500 euros, la Caf prend en charge 75 % du coût.
  • Si votre quotient est compris entre 501 et 650 euros, la Caf prend en charge 65 % du coût.

L’aide est plafonnée à 400 euros par enfant (700 euros si votre enfant est handicapé et bénéficiaire de l’Allocation d’éducation de l’enfant handicapé).

Comment faire pour réserver ? Une fois votre choix effectué, vous contactez le responsable du camp ou de la colonie. Vous lui précisez que vous avez droit à l’Ave. Vous payez uniquement le solde restant à votre charge, après déduction de l’Ave.

A retenir : pour être pris en charge par la Caf, le séjour doit durer au minimum 7 jours consécutifs et jusqu’à 14 jours.

 

 

Pour en savoir +

  • CAF : Nos travailleurs sociaux peuvent vous accompagner dans vos démarches administratives, vous orienter vers d’autres professionnels ou associations, effectuer une demande d’aide financière… contactez le pôle de travail social de la Caf. Pour prendre rendez-vous avec un travailleur social, contacter le 02 53 55 17 02, du lundi au vendredi de 9h30 à 12h et de 13h30 à 16h. polefamille.cafnantes@caf.cnafmail.fr

 

LE RESEAU PASSERELLES cliquez ici

Depuis sa création en 2010, le Réseau Passerelles organise et facilite le départ en vacances des familles ayant un enfant en situation de handicap, en leur proposant, sur leur lieu de séjour, des temps d’accueil et de prise en charge de leur enfant en situation de handicap ou de l’ensemble de la fratrie, par une équipe professionnelle, compétente et accueillante.

ASSOCIATION JEUNESSE AU PLEIN AIR cliquez ici

vacances-centres de loisirs pour les enfants en situation de handicap » : Dans le cadre d’une convention signée entre la JPA (Jeunesse au Plein Air) et l’ANCV (Agence Nationale des chèques vacances) des aides financières sont attribuées aux enfants de moins de 16 ans en situation de handicap qui souhaitent partir en vacances et en centre de loisirs sans hébergement qui pour des raisons économiques et ou sociales ne peut pas partir en vacances.. Ce dispositif concerne les enfants scolarisés ayant fait l’objet d’un signalement auprès de l’Education Nationale, auprès de la commission des droits et de l’autonomie. Le projet doit se dérouler pendant une période de vacances scolaires et dans un séjour déclaré auprès de la Direction départementale de la Jeunesse et des Sports. Le séjour sera d’une durée minimum de 5 jours.

  • Le dossier de demande d’aide ANCV/la JPA est téléchargeable sur le site www.jpa.asso.fr

CONSEIL NATIONAL DES LOISIRS ET DU TOURISME ADAPTES cliquez ici

L’association CNLTA, unique en France, oeuvre au quotidien pour permettre à des adultes handicapés intellectuels d’avoir accès à des vacances ou des loisirs de qualité, respectueux de leur personne.

 


♦ Pour les personnes de plus de 60 ans en perte d’autonomie :

Des aides existent par le biais de :

 

Pour en savoir +

Il est important de préciser qu’en parallèle d’aides financières directes apportées par des organismes, les associations de soutien aux malades et à leurs proches proposent des séjours adaptés à des tarifs préférentiels.


Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 35 rue Paul Bert I CS 10509 I 44105 NANTES CEDEX 4
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom