Témoignages

Reportages

– Allocations, salaires, compensations pour les aidants familiaux

Exporter en PDF

NOUVELLE ALLOCATION !

ALLOCATION JOURNALIERE PROCHE AIDANT (AJPA)

Le 30 septembre 2020, une nouvelle allocation est entrée en vigueur. Il s’agit de l’Allocation Journalière du Proche Aidant (AJPA). Versée sous conditions, cette aide financière s’adresse aux personnes qui sont contraintes de réduire ou cesser leur activité professionnelle lors d’un congé du proche aidant.

Il s’agit d’une allocation versée par la CAF ou la MSA selon le régime des bénéficiaires. Pour 2020, son montant s’élève à 43,83 euros pour les personnes en couple et 52,08 euros pour les personnes seules.

Si vous pensez être éligible et souhaitez percevoir l’AJPA, vous devez faire une demande auprès de la CAF ou de la MSA (voir comment faire).

——————————————————————————————————————–

Que ce soit pour assurer l’éducation d’un enfant handicapé, s’occuper d’un adulte en situation de handicap ou d’une personne âgée dépendante, des soutiens financiers existent au bénéfice des aidants familiaux. Dans le cadre de ces aides, certains aidants peuvent, sous certaines conditions par exemple être salariés ou dédommagés par la personne dont ils s’occupent. D’autres peuvent bénéficier d’une compensation financière ou encore d’une allocation.

Ces soutiens varient selon l’âge, le lien familial ainsi que la situation familiale, sociale, professionnelle de l’aidant et de l’aidé.

Un aidant qui est salarié bénéficie de tous les droits liés à son contrat de travail (sécurité sociale, assurance vieillesse, congés payés, droits au chômage…). Il peut être rétribué par le biais d’un CESU (Chèque Emploi Service Universel) ou par un contrat de travail classique. Un aidant qui est dédommagé n’a pas de contrat de travail. Il s’agit d’un versement effectué sur son compte directement, au regard du nombre d’heures qui ont été allouées par la MDPH ou le Département.

♦ Pour un parent qui accompagne un enfant handicapé et les possibilités pour cet aidant d’être salarié ou dédommagé.
  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) Enfant,
  • L’Allocation d’Education d’un Enfant Handicapé (AEEH), ses compléments et majorations.
 
♦ Pour un aidant qui accompagne une personne adulte handicapée de moins de 60 ans et les possibilités pour cet aidant d’être dédommagé ou salarié.
  • La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) adulte, aide humaine en faveur de l’aidant familial,
  • L’Allocation de Compensation pour une Tierce Personne (ACTP).
♦ Pour un aidant (à l’exception du conjoint) qui accompagne une personne en perte d’autonomie de plus de 60 ans et les possibilités pour cet aidant d’être salarié ou dédommagé.
  • L’Allocation Personnalisée pour l’Autonomie APA

  1. FICHE facile à lire Prestation PCH 
  2. FICHE facile à lire Prestation AEEH
  3. FICHE facile à lire Complément ressources


La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) Enfant, aide humaine, aidant familial
La Prestation de Compensation du Handicap (PCH) Adulte, aide humaine, aidant familial
L’Allocation de Compensation pour une Tierce Personne (ACTP)
L’Allocation Personnalisée d’Autonomie (APA)
L’Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé (AEEH), ses compléments et majorations.

Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 2 impasse Espéranto I Saint-Herblain I 44956 NANTES CEDEX 9
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – 02 51 80 30 19 I aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom