Témoignages

Reportages

Le cancer colorectal est le second cancer le plus meurtrier En France. Or, détecté tôt, il peut être guéri dans 9 cas sur 10. Pour autant, la participation au dépistage de ce cancer est encore trop faible d’où ce rendez-vous annuel de mobilisation. Cinq actions de prévention s’organisent à Saint-Herblain et Saint-Nazaire.

Un mois pour briser les tabous

« Mars Bleu » est le mois de mobilisation autour du dépistage du cancer colorectal à l’instar d’« Octobre Rose » pour le cancer du sein. Ce troisième mois de l’année est l’occasion de mettre à profit 31 jours pour faire tomber les tabous et dialoguer autour du cancer colorectal (ou cancers du côlon et du rectum).

En France, seulement 32,1%de la population concernée  (38,4% en Loire-Atlantique – source CRCDC) participe au dépistage organisé : un chiffre très insuffisant pour permettre une baisse du nombre de cas de cancers colorectaux détectés chaque année, donc une baisse de la mortalité en France. Parce que cela touche à un sujet intime, parce que le test de dépistage est méconnu.

2e cause de décès par cancer en France

Le cancer colorectal est un cancer du gros intestin. Il est la deuxième cause de décès par cancer en France (après le cancer du poumon). Il est le 2e cancer le plus fréquent chez les femmes et le 3e chez les hommes. En France, cela représente 43 336 nouveaux cas par an et 17 117 décès par an (données Santé Publique France mises à jour en 2019).

Le cancer colorectal se développe lentement à l’intérieur du côlon ou du rectum, le plus souvent à partir de petites lésions dénommées polypes.

Un geste simple qui peut sauver la vie

Depuis 2008, un programme national de dépistage organisé est proposé en France à toutes les personnes (femmes et hommes) qui ont entre 50 et 74 ans car le cancer du côlon se déclare dans 95% des cas après 50 ans. Les personnes entre 50 et 74 ans (sans facteur de risque particulier) sont invitées par courrier à se rendre chez leur médecin afin de recevoir un test immunologique qui vise à déceler la présence de sang dans les selles. Ce test est primordial car il permet de détecter cancer et lésions précancéreuses. Détecté tôt, le cancer du côlon peut être guéri dans 9 cas sur 10.

Le test immunologique est :

  • Simple ;
  • À faire chez soi ;
  • Rapide ;
  • Indolore ;
  • Pris en charge à 100% (sans avance de frais).

Ce test est à refaire tous les deux ans en cas de résultat négatif, comme un contrôle de routine.

Si le résultat du test est positif (4,5 % des cas), une coloscopie est alors prescrite.

Retrouvez ces actions sur le calendrier des manifestations de ce site : https://www.aidants44.fr/carte-et-calendrier-des-actions/

Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 35 rue Paul Bert I CS 10509 I 44105 NANTES CEDEX 4
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom