Témoignages

Reportages

Les ingrédients sont sortis, les couteaux affûtés, la caméra est prête à tourner. Une vidéo pour une énième chaîne de cuisine sur YouTube ? Pas tout à fait. Lorsque l’enregistrement démarre, Sean Lemercier ne fait pas un bruit, mais accueille ses spectateurs d’un geste signifiant « bonjour » en langue des signes française. Bilingue français-LSF, il a lancé sa chaîne à destination des personnes sourdes et malentendantes. «Bien sûr, il y a des vidéos sous-titrées, mais on est alors concentré sur le texte, pas sur les gestes», indique Sean en enfilant sa veste de cuisine noire, siglée du nom de sa chaîne JackiSigne cuisine.

« C’est plus une différence qu’un handicap »

Un pseudo hérité de sa prime jeunesse pas si lointaine : «Le père d’un copain m’appelait ‘’Jacki Sean‘’. Quand j’ai créé ma chaîne, il fallait que je trouve un nom rapidement, et c’est resté.»

La première vidéo remonte à 2013. Le Rouennais Sean n’a pas encore 15 ans, mais s’intéresse de près aux fourneaux. Il se verrait bien toqué, d’ailleurs, et s’oriente vers un bac pro cuisine à la rentrée 2014. «Le premier jour, j’ai fait la connaissance d’une fille qui est vite devenue une amie. Elle est sourde et c’est elle qui m’a fait découvrir la langue des signes.» Avec une ardoise toujours à portée de main, la jeune femme s’en sort aussi bien que les entendants. Quant à Sean, s’il reste passionné par la cuisine, il se rend rapidement compte qu’il n’en fera pas son métier. Mais au moment de repenser son avenir, il s’aperçoit qu’il a peut-être de l’or entre les mains : en devenant interprète, il pourrait améliorer l’accessibilité des personnes sourdes et malentendantes avec qui il passe beaucoup de temps. «On les présente souvent comme handicapées. Mais la surdité est plus une différence qu’un handicap», estime Sean.

Le voici désormais en licence III sciences du langage avec en vue un master interprète LSF, passant ses week-ends à bosser dans la restauration et ses vacances en tant qu’animateur spécialisé dans le handicap. «Je ne cherche pas à ‘’aider‘’ les personnes sourdes. Elles n’ont pas besoin d’aide! Ce que je fais, c’est apporter un peu plus d’accessibilité. Et si cela peut ouvrir les yeux à quelques personnes qui ne sont pas sensibilisées à cela, c’est encore mieux!»

En attendant, cet autodidacte tourne ses vidéos sous le regard attentif d’une amie qui, près de Barentin, lui prête sa cuisine pour les tournages. Sourde et maîtrisant la LSF, Valentine vérifie que Sean ne commet pas d’impair en signant. Si le nombre de vues et d’abonnés reste modeste, le cuistot en LSF se fait une petite réputation chez les sourds aimant faire bonne chère avec une tarte aux citrons maison ou un risotto et autres petits plats du quotidien faciles à faire. Les messages de soutien et les remerciements affluent dans sa boîte. «Il y a même une mère qui m’a adressé un petit mot car son fils, sourd, est passionné de cuisine et les vidéos l’encouragent», apprécie Sean, un grand sourire toujours accroché au visage.

Le rythme préconfinement a repris avec une vidéo la semaine. Au programme, un menu simple avec une salade composée. L’occasion d’un petit cours pour émincer facilement un concombre. Et pour apprendre à le dire avec les mains…

Retrouvez ses vidéos sur la chaîne JackiSigne cuisine sur YouTube et sur les réseaux sociaux.

https://www.youtube.com/user/JackiSean/videos

Union départementale des associations familiales de Loire-Atlantique I 35 rue Paul Bert I CS 10509 I 44105 NANTES CEDEX 4
Nous contacter : 02 40 35 69 56 – aidants44@udaf44.asso.fr – Site internet www.udaf44.fr
conception-réalisation Altacom